Les destinations majeures à visiter absolument à Banassac

Il y a de nombreux sites à ne pas manquer à Banassac. Certains sont des sites architecturaux majeurs, tandis que d’autres sont des églises ou des sites à grande valeur archéologique. Ci-dessous, vous trouverez certains des sites les plus intéressants de la région.

Parmi les lieux auxquels vous pourrez accéder, vous pourrez opter pour le Donjon de Canilhac, le Château de Montferrand, l’église de Saint Antoine ou encore le Dolmen de la Galline.

Le Pont de Montferrand

Il fait partie des monuments historiques de France depuis 1935. Construit par le Pape Urbain V, qui était pape en Avignon de 1362 à 1370, le pont avait pour vocation première de desservir le château. Il enjambe le seul passage allant de la Rouergue à Mende.

Le château de Monferrand

C’était le fort militarisé de la région. Surplombant la route entre Mende et Rouergue, il permettait de garantir la sécurité de la région. Dès le XIème siècle, le château devient le haut-lieu du roi d’Aragon. Il domine la vallée toute entière et permet d’avoir rapidement accès à tous ses points. Il est donc un point stratégique particulièrement important pour les opérations militaires.

L’église de Saint Antoine

Dédiée à Saint Antoine de Padoue, l’église de Saint Antoine à Banassac est construite dès 1707. D’abord en tant que modeste chapelle, puis en église en bonne et due forme dès 1823. C’est le prêtre Hilarion Auradou qui est à l’origine des travaux de reconstruction en 1840. Ce qui permet à l’humble chapelle de devenir une église historique dans la région.

Le Dolmen de la Galline

Il s’agit d’un des rares dolmens encore présents en France. Il est situé près du chemin de la « Galline » qui lui prête son nom. D’après la légende, ce dolmen serait intimement lié au « Druide de la Galline ». La légende du druide est indissociable de celle de l’évêque de Frézal qui vint à Banassac pour évangéliser, et se frotta à l’ancienne religion représentée par le prêtre celte.