Récits divers sur Banassac

Banassac est riche d’une grande culture et de nombreuses légendes et faits historiques divers. Vous trouverez certains de ces faits les plus marquants ci-dessous.

L’Ordre des Chevaliers de Malte

Pendant cinq siècles, Banassac a été le siège d’une seigneurie des Chevaliers de Malte. Il y avait un château et le seigneur qui y gouvernait avait trois prérogatives : foncière, judiciaire et spirituelle. Il pouvait nommer le représentant de l’Église, était chargé de lever les impôts de toutes natures et possédait des terres. Il n’y a pas énormément de vestiges de ce passé, mais on retrouve encore dans l’architecture actuelle et dans l’urbanisme du village, certains éléments hérités de cette époque.

La Grande Peste de 1720 à 1722

En 1721, la grande peste frappe la France et Banassac n’y échappe guère. Bien que les données historiques qui pourraient éclairer sur la gestion de la peste à l’époque n’existent plus, il est tout de même possible de se fier aux quelques documents qui sont restés.

En effet, il semblerait que ce soit à Banassac que le chirurgien Gensoul et son épouse, Marie Leynadier de Capelade ont soigné les malades atteints de la maladie contagieuse. Plus précisément, c’est à l’intérieur du château que les soins étaient administrés.

Le nombre de décès dus à la contagion est également mal établi. Pour certains, le nombre de morts aurait excédé 210, tandis que le curé n’a enregistré que 88 décès imputables à la peste pendant cette période.

Banassac pendant les Guerres de Religions

Entre le XVIème et le XVIIème siècle, la France connaît ce qu’on appelle aujourd’hui les guerres de Religion. La région de Banassac est également touchée. En raison des emprisonnements d’ecclésiastiques, des meurtres, des vols et divers autres délits, la commune de Banassac se retrouve sans service religieux. Aucun ecclésiastique ne sera affecté au lieu pendant cette période.